Bénin

Angela, les révélations de la journaliste sur un médecin du CNHU qui a failli la violer au cours d’une consultation, détails

L’investigateur 27/05/2022 à 12:31

Une publication datant de ce jeudi 26 mai de Angela Kpeidja, engagée dans la lutte contre le harcèlement sexuel dans l’administration, retrace l’illustration parfaite des scénarii qui se produisent au Centre hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU/HKM) de Cotonou. Voici l’intégralité de sa dénonciation sur un médecin qui selon ses écrits, a failli la violer en pleine consultation. .


Ça doit se savoir !!!

J’aurais voulu vous souhaiter autrement une belle fête de l’Ascension. Mais il y a une rage qui me dévore depuis hier. Un de mes bourreaux continue sa sale besogne.

Cette fois, il a frappé si fort que le cri m’est parvenu depuis le CNHU de Cotonou. Je n’ai pas souvent parlé des médecins et des professeurs de la Faculté de médecine qui sont de potentiels harceleurs et violeurs derrière leur blouse blanche. Et tenez-vous bien, ils ne cherchent souvent pas leurs proies loin de l’hôpital ou des amphis ! Patientes, étudiantes en medecine, internes, et autres fonctionnaires du milieu médical … Tout y passe !

Mon bourreau est au service d’hépatogastro-entérologie du CNHU de Cotonou. Il a failli abuser de moi au cours d’une consultation. Je peux l’affirmer, il est coutumier des faits. En tout cas, les confidences de ses collègues le font croire. Ils n’osent cependant pas le dénoncer. D’ailleurs, très subtiles et très solidaires, ces hommes en blouse blanche se sont toujours soutenus. Pourtant, qui mieux qu’eux pour comprendre les effets dévastateurs du harcèlement et du viol ?

| Lire aussi : Showbiz : Somissou souhaite la mobilisation de ses mélomanes au grand concert de ce vendredi à Africa Sound City

| Lire aussi : Burkina : sanction contre deux directeurs généraux démis de leurs fonctions en Conseil des ministres

La nouvelle victime de ce médecin impertinent est dans ce même service. Les autres victimes, tout comme moi, sont passées tant bien que mal à autre chose.

Mais si en plus des maux dont souffre cet hôpital, il faut gérer ces crimes, le président Talon devra taper encore plus fort sur la table !

Monsieur, ceci est un avertissement public. Le vase est plein et la goutte d’eau pour le faire déborder n’est pas loin. Je m’emploierai, avec les autres victimes, à vous mettre hors d’état de nuire.

Bonne fête de l’Ascension !

#AngelaKpeidja #naiepaspeur #Brisdesilence




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer