Bénin

Assemblée nationale : les députés débattent de la revalorisation salariale avec le gouvernement

L’investigateur 29/06/2022 à 20:25

Les députés de la 8è législature ont pris langue avec le gouvernement à propos de la revalorisation salariale. Ils en ont fait une préoccupation et l’ont évoqué lundi dernier, au cours du débat d’orientation du budget de l’Etat exercice 2023.

Les députés de la 8è législature sont dans un rôle du défenseur des travailleurs au parlement. En effet, touchés par les effets de la covid-19 et sans doute de la crise mondiale, les travailleurs n’ont de cesse de souhaiter une revalorisation salariale. La preuve le mardi 26 avril 2021, les partenaires sociaux étaient à la Marina où ils ont rencontré le chef de l’Etat Patrice Talon. Avec l’obtention du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui a connu une haussse (52 000 FCFA). Mais le hiatus reste l’augmentation des salaires attendue, selon les bonnes intentions du gouvernement pour fin avril dernier. Ce qui n’arrivera pas d’ailleurs et le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a donné les raisons qui sont entre autres, liées à la crise mondiale. Si du côté du gouvernement, les choses continuent de se faire à pas de sénateur, pour les travailleurs il faut parer au plus pressé.

| Lire aussi : France  : Yaël Braun-Pivet élue devient la première femme à présider l’Assemblée nationale

Reçu dimanche dernier sur une chaîne privée de télévision, Noël Chadaré, Secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) a laissé entendre que « les canaux du dialogue sont bouchés ». Faisant allusion ainsi à la lenteur et au piétinement du processus. Mais au parlement, il semble qu’il y a un défenseur pour les travailleurs. En l’occurrence, les députés qui ont profité du passage du ministre d’Etat, chargé de l’économie et des finances, Romuald Wadagni dans le cadre du débat d’orientation du budget de l’Etat exercice 2023 pour le faire croire à l’opinion. Comme préoccupation lundi, les députés ont évoqué l’augmentation du Smig et l’amélioration des salaires et des pensions. Aussi ils ont parlé de la nécessité de prévoir dans le budget 2022 ; la nécessité de soutenir le secteur du tourisme en accordant plus de facilités aux promoteurs ; les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets de la famine qui se profile à l’horizon ; l’évolution de l’impact des mesures prises pour contenir l’exportation des produits vivriers vers les pays de la sous-région ; la nécessité de prioriser les secteurs de l’éducation et de la santé, dans l’orientation des politiques budgétaires etc.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook