Actualité

Bénin : des jeunes écrivent à l’homme d’affaires, Sébastien Ajavon en exil à Paris

L’investigateur 14/09/2022 à 13:07

Parti du Bénin depuis plus de cinq ans, le candidat malheureux à la présidentielle de 2016, Sébastien Ajavon a encore le soutien de quelques-uns de ses compatriotes. Des jeunes en l’occurrence. Et pour cause !

Le richissime homme d’affaires Sébastien Ajavon continue d’avoir du soutien peut-on dire. La preuve à travers une lettre ouverte à lui adressée et rendue publique sur les réseaux sociaux, ce mardi 13 septembre 2022, une frange de béninois, regroupés sous le creuset « Jeunes Patriotes » partagent avec lui, ses peines.
« C’est avec le cœur serré, mais l’esprit rempli d’espérance que nous vous envoyons ces mots en ces moments de tribulations qui durent depuis 2016 », peut-on lire dans la lettre. Plus loin, les auteurs ont exposé les prouesses de l’ancien président de la ligue de football professionnel du Bénin quand ses entreprises fleurissaient au Bénin avant d’émettre le vœu qu’il reviendrait au bercail un de ses quatre. « Capitaine d’industrie accompli et entrepreneur à succès, vous avez réussi par vos diverses entreprises à absorber des milliers de jeunes par le travail en offrant à une multitude de familles de quoi vivre décemment au quotidien. Depuis six ans, le vide que votre départ a créé reste profond, et n’a jamais été comblé. ».
« Vous êtes parti, mais vous reviendrez sous les vivats du peuple.

| Lire aussi : Bloc Républicain : le Sgn Abdoulaye Bio Tchané écrit à Fred Houénou après son adhésion

Et ce jour, ce sera une autre étape de notre marche commune pour la restauration de tout ce que vos bourreaux ont détruit dans l’âme de ce pays. », peut-on y lire par ailleurs.
Parti du Bénin illico, Sébastien Ajavon est poursuivi dans deux affaires distinctes. L’un concernant la drogue et pour cela, il a été condamné à 20 ans de prison ferme par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Quant au second dossier qui concerne le fisc, il a écopé de 5 ans de prison et devra payer plus de 190 milliards FCFA. Pour cela, ses biens ont été récemment saisis et devraient en principe être vendus aux enchères.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook