Actualité

Bénin : la liste détaillée des 26.196 véhicules saisis et bientôt mis en vente, selon le Conseil des ministres

L’investigateur 9/06/2022 à 00:03

Le Conseil des ministres de ce mercredi s’est appesanti sur plusieurs sujets dont le rapport de la commission chargée de faire des recommandations en vue de l’assainissement des enceintes des unités de la Police républicaine encombrées par les véhicules en fourrière.

Au terme de la réunion, le gouvernement a pris une importante décision en ce qui concerne la vente aux enchères des véhicules qui encombrent les unités policières.
Entre autres sujets abordés en Conseil des ministres, il y a le rapport de la commission chargée de faire des recommandations en vue de l’assainissement des enceintes des unités de la Police républicaine encombrées par les véhicules en fourrière. En effet, les travaux de cette commission ont permis de recenser 26.196 véhicules et autres objets mobiliers qui jonchent les enceintes des unités de police, selon le compte-rendu. Ceux-ci se décomposent en :
4313 véhicules dont 3745 à deux roues, 34 à trois roues et 534 à quatre roues ; 6031 véhicules dont 5638 à deux roues, 15 à trois roues et 378 à quatre roues, objet de procédures judiciaires en cours ou déjà clôturées ; 4581 véhicules dont 4398 à deux roues, 14 à trois roues et 169 à quatre roues faisant I‘objet de vente aux enchères publiques entamée ; 2393 véhicules dont 2288 à deux roues, 19 à trois roues et 86 à quatre roues qui ne font I‘objet d’aucune procédure ; 353 véhicules dont 344 à deux roues et 9 à quatre roues en fourrière.

| Lire aussi : BEPC session de juin 2022 : une plate-forme dédiée aux renseignements des surveillants et correcteurs retenus

A tout cela s’ajoute un nombre non négligeable de véhicules hors d’usage et de biens meubles de toute nature appartenant à l’ex Gendarmerie nationale et à l’ex Police nationale. Des conclusions du rapport, il ressort qu’en vue de mettre un terme à l’encombrement des lieux de travail de la Police républicaine et de recouvrer les frais de fourrière ou des amendes, il faille procéder, par voie de justice, à la vente desdits véhicules. Le Conseil s’est prononcé en faveur de la mise en œuvre de cette recommandation et a instruit les ministres concernés à cette fin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer