Bénin

Bénin : le gouvernement réitère ses menaces contre les enseignants alcooliques

L’investigateur 21/09/2022 à 01:06

A la faveur de son message de la veille de la rentrée scolaire, le ministre des enseignements maternel primaire, Salimane Karimou s’est adressé aux acteurs de l’éducation. Dans son intervention, le ministre a mis en garde les enseignants auteurs des vices qui plombent les efforts du gouvernement dans le domaine éducatif.

Emu du succès obtenu grâce aux réformes dans le domaine de l’enseignement, le ministre Salimane Karimou a salué les efforts de tous les acteurs le gouvernement y compris. C’était à la veille de la rentrée scolaire. « Même si beaucoup d’efforts restent à fournir pour améliorer les performances actuelles, force est de reconnaître l’effectivité d’une prise de conscience collective en considération du point de départ, je veux parler de 2016 où notre école était au creux de la vague », a déclaré le ministre. Mais dans son collimateur, demeurent les acteurs, auteurs ses vices.

| Lire aussi : Karimou Salimane : "l’année scolaire 2022-2023 doit nous permettre de sonner le glas des vices"

Les mises en garde du ministre Karimou

« Tout en nous inscrivant dans la dynamique de la continuité, et il ne saurait d’ailleurs en être autrement, qu’il me soit également permis d’appeler notre attention sur certains dysfonctionnements qui risquent, si on y prend garde, de plomber nos efforts. », évoque le ministre. Poursuivant, il déclare : « L’année scolaire 2022-2023 qui s’annonce doit nous permettre de sonner le glas des vices qui ont pour noms : absentéisme et retard injustifiés, alcoolisme, détournements, harcèlement, vols, mauvaise gestion, inconscience professionnelle, agressions verbale ou physique, violence sous toutes ses formes et j’en passe. Ces difformités devenues banales dans nos sociétés actuelles et qui hypothèquent dangereusement l’avenir des générations montantes méritent que l’École en fasse, mieux que par le passé, son cheval de bataille afin de réinstaurer et de promouvoir un vivre-ensemble harmonieux et conviviale. » C’est pourquoi, au nom du gouvernement et en mon nom personnel, j’articule toutes les activités scolaires et parascolaires de l’année 2022-2023 autour de ce thème que je voudrais fédérateur et qui s’intitule comme suit : « l’Éducation, arrhes de l’univers et d’une survie collective ».
Au cours d’une sortie médiatique précédemment, le ministre a laissé entendre que des missions commanditées ont révélé que des enseignants s’adonnent à l’alcool et il a promis de les punir.
« Des missions sont allées sur le terrain en novembre 2021 et étaient revenues avec des rapports dans lesquels on a dénombré dans nos écoles plus de 400 enseignants éthyliques », a déclaré le ministre qui a promis sévir.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer