Actualité

Bénin : le gouvernement soupçonne un "acte de délinquance armée " dans l’attaque d'un poste douanier à Malanville

L’investigateur 14/09/2022 à 22:22

Tôt ce matin deux individus ont perdu la vie après une attaque d’un poste des douanes à Malanville dans l’arrondissement de Goungoun. En conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé sur cette attaque.

Pour le porte-parole du gouvernement, l’attaque du poste des douanes ce matin ne saurait être qualifiée d’attaque terroriste. « Je ne puis affirmer qu’il y a eu une nouvelle attaque terroriste. Ce que l’on sait, précisément à l’heure où je vous parle, c’est qu’il y a eu une action qui s’apparente à celle de délinquants armés, qui, à l’aide de couteaux, ont essayé de s’en prendre à un poste de douane. Vous savez qu’il n’y a pas de protection particulière comme s’il s’agissait d’un poste de commissariat ou d’une unité de l’armée. Les douanes préposés à la collecte des ressources, des taxes au cordon douanier pour favoriser une meilleure mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre du Programme du gouvernement », a-t-il déclaré.

| Lire aussi : Couffo : deux morts (02) enregistrés en trois jours dans une même citerne à Azovè

« Même si l’évènement n’est pas en lien avec le phénomène terroriste ou djihadiste, vous savez déjà que depuis quelques années, le gouvernement du Bénin est à l’offensive sur les questions de sécurité et de protection de notre territoire. Aussi bien la sécurité interne qui a consisté à renforcer la Police républicaine, issue de la fusion de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale, qu’à recruter du personnel pour renforcer les effectifs. Cette pro activité du gouvernement montre combien qu’il est conscient de la question sécuritaire et qui fait ses preuves sur le terrain », a ajouté le porte-parole.

| Lire aussi : Bénin : une cinquantaine de présumés cybercriminels devant le procureur spécial près la Criet

« Le Bénin est aujourd’hui remarqué pour la garantie de la sécurité des citoyens, des personnes et des biens de façon générale. De façon particulière, sur le front de la lutte contre le phénomène djihadiste, vous savez que depuis au moins 2019, notre gouvernement a pris des mesures d’anticipation, de prévention pour faire en sorte que ce phénomène ne s’étende pas jusqu’à nous. Mais on est réaliste pour observer qu’à l’instar du Bénin, d’autres pays côtiers font l’objet de tentatives d’incursion de la part des acteurs de ce phénomène et que même dans ce cas, le gouvernement du Bénin, a su apporter une réponse efficace au phénomène en s’occupant de déployer du personnel le long de nos frontières, du Nord, d’Est en Ouest, en mobilisant davantage d’équipement et en faisant en sorte que chaque fois qu’il y a eu des tentatives, elles soient repoussées », a-t-il conclu dans un compte-rendu rapporté par Le Matinal.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer