Actualité

Bénin : le risque pour Talon d’augmenter les salaires politiques et non pour les agents de l’Etat, selon NDSS

Rollis HOUESSOU 2/07/2022 à 17:34

Sous le régime du Président Patrice Talon, les salaires politiques ont été revus à la hausse comparativement à ceux des autres fonctionnaires. Une question qui ne cesse d’alimenter les débats et des réactions fusent de partout. La dernière en date est celle du juriste Nourou Dine Saka Saley.

L’option du président Patrice Talon d’améliorer considérablement les salaires politiques au détriment de ceux des autres fonctionnaires comporte un danger, selon Nourou Dine Saka Saley. Pour lui, le fait de revaloriser uniquement les salaires politiques sans pour autant penser aux autres agents de l’État, pousserait les jeunes à se désintéresser aux autres fonctions. Il estime que les jeunes iront beaucoup plus vers la politique au regard des opportunités que cela offre." Patrice Talon a fait l’option de la revalorisation des salaires politiques. Les seuls cas de revalorisation de salaires sont des circonstances politiques. Je ne sais pas c’est quel type de signal mais ça lance tout sauf un signal qui donne aux jeunes de s’intéresser à autre chose qu’à la politique", a indiqué ce membre du parti Les Démocrates Nourou Dine Saka Saley.

En effet, le régime de la rupture a évoqué à maintes reprises qu’il allait réduire le train de vie de l’État. Mais contre toute attente, cela n’a pas empêché la prise de décret qui augmente les salaires des ministres et de leurs collaborateurs. Depuis lors, le décret n°2017-570/ du 13 décembre 2017, fixant les rémunérations des cadres nommés aux fonctions de Directeur de cabinet, secrétaire général, directeur adjoint de cabinet et secrétaire général adjoint dans les ministères est devenu en permanence, un sujet à polémique sur la toile.

| Lire aussi : Hêhomey  : 03 acteurs félicités par le ministre après le rétablissement de la circulation sur le pont de Malanville

Selon ce décret, les secrétaires généraux et directeurs de cabinet, gagneraient 2,3 millions de FCFA (3.500 euros) par mois, mais les salaires des ministres n’ont pas été publiés, laissant la voie libre aux rumeurs sur les réseaux sociaux, où l’opposition assure à tort ou à travers que les ministres gagneraient 16 millions de FCFA mensuellement (24.400 euros).

Interrogé sur la question au cours d’une réunion tenue avec les responsables syndicaux Il y a quelques années, le président Patrice Talon a assuré qu’aucun ministre ne gagne 16 millions FCFA par mois. Il a justifié que les augmentations de salaires au sein de son administration sont sous-tendues par la rationalisation des rémunérations.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook