Actualité

Bénin : " même si Talon dit qu'il est fatigué, il faut le doper pour un autre mandat ", le président courtisé pour un 3è round

L’investigateur 19/07/2022 à 10:46

Dans une nouvelle publication Bertin Koovi pense que le Chef de l’État Patrice Talon mérite un autre mandat. Il soutient qu’il a mis la barre au-dessus de sorte que le laisser après son second et dernier mandat constitutionnel constituerait à casser une dynamique en cours. Lire son texte intégral.

Dr Bertin Koovi
Président de l Alliance Iroko.
Membre du Bloc Républicain.

C’est clair et le ton est lancé.
C’est la lutte pour qui aura la majorité au parlement qui est lancée par l’UP, un défi au BR.
J’aime les challenges, j’aime ceux qui savent ce qu’ils veulent dans la vie.

Tant que la finalité n’est pas d’empêcher le Bénin de bénéficier encore du leadership à sa tête de Patrice Talon après 2026, je n’ai pas d’objection à aucune ambition politique.

Déjà août.
Les élections législatives sont prévues pour janvier 2023.
6 mois c’est vraiment peu et court.

Je le répète encore je ne suis pas intéressé par les élections législatives.
Je ne fais rien pour être député, non.

Ceux qui croient cela se trompent.
Je fais tout pour que le BR soit majoritaire et c’est possible et à portée de main, mais il faut y travailler.

La solution est de résorber la cherté de la vie, du reste donner des gages à cela.

C’est pourquoi je mets à portée des matériels agricoles pour réduire la penibilité des travaux champêtres à nos populations.

Je travaille aussi pour que le président Patrice Talon ait une majorité qualifiée au parlement.

Je travaille enfin pour que le Président Patrice Talon ait un autre mandat à partir de 2026

C’est peut-être non constitutionnel, alors il faut rendre cela constitutionnel.
Pourtant au vu de la situation actuelle cela est bien constitutionnel.

Il faut une majorité qualifiée pour que la constitution soit alignée sur cette nécessité vitale pour notre pays, s’il le faut.

Moi je suis candidat à l’élection présidentielle et je compte gagner, après que le président Patrice Talon ait fini de mettre les infrastructures de base en place et ce n’est pas possible si ce n’est pas au delà de 2026.

Je crois qu’il faut consolider ce qui a commencé depuis 2016 ensemble avec le président Patrice Talon, dans la sueur, dans le sang et même au prix de mort parmi nous.
Le sacrifice consenti par le peuple béninois est trop élevé pour que le président Patrice Talon laisse le Bénin avant avoir mis la dernière pierre de la construction des infrastructures de base.

Une compétition à la succession de Patrice Talon des 2026 va casser la dynamique et je ne crois pas que l’attelage politique autour de du Président Patrice Talon soit capable de soutenir une autre personne.

Je connais les fins de régime et comment les soutiens deviennent libre de penser et d’agir.

Tous ceux qui aiment le Bénin doivent réfléchir au développement du Benin qu’au respect de principe que de toutes les façons le Bénin ne respecte plus et à raison.

Si après la présidence de la cour constitutionnelle, on peut démissionner et revenir à la vie partisane, sans un délai de sevrage politique d’au moins 6 mois, dans l’intérêt de la survie d’un parti politique, on peut aussi modifier la constitution pour l’intérêt supérieur du développement et la consolidation des acquis structurels de notre fondation économique.

Ceci est un appel, à ce que le travail de terrain commence au Bloc Républicain et de façon plus visible.

Je prie tout le peuple béninois de bien vouloir trouver ici l’expression de mon profond attachement à la victoire du Bloc Républicain.
et à la reconduite du président Patrice Talon pour un autre mandat après 2026.

En tout cas toutes les ambitions quelles qu’elles soient et d’où qu’elles viennent n’auront pas mon opposition, si ce n’est pas pour empêcher Patrice Talon d’avoir un autre mandat à partir de 2026.

Jeunesse beninoise, si tu t’aimes il faut que tu te mettes à travailler pour que le Président Patrice Talon conduise ce pays après 2026.

De toute les façons je partage toujours mes convictions profondes avec le public.

J’imagine combien ne seront pas de mon avis et ils ont raison nous sommes en démocratie, ils ont le droit d’avoir un avis contraire, c’est pourquoi moi aussi j’exprime un avis qui peut choquer pourtant c’est dans l’intérêt supérieur de la nation béninoise que je prends cette option.

Aucun pays n’a développé son économie fondamentale en commerçant par un système politique qui casse l élan d’un bâtisseur.

Peuple béninois même si le président Patrice Talon dit qu’il est fatigué, il faut le doper afin qu’il continue la tâche.

Chabi Woure Boukoukpin
Bertin Koovi
Ancien prisonnier politique du 17 avril au 6 octobre 2019.
Ancien apatride de 2016 à 2020.
Gueri de l’opposition maladive à la vue des réalisations du président Patrice Talon.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook