Bénin

Bénin : une réduction des matières envisagée à l’université de Parakou pour faciliter la tâche aux étudiants

L’investigateur 15/08/2022 à 21:37

Les étudiants de la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines (FLASH) de l’Université de Parakou peuvent pousser un ouf de soulagement. Le nombre de matières enseignées dans cette faculté sera réduit à partir de la rentrée académique 2022-2023.

La décision a été prise à l’issue d’un atelier de relecture des offres de formations de la FLASH-UP qui s’est déroulé du mercredi 10 au samedi 13 août 2022. Cet atelier a réuni enseignants et personnel administratif de cette faculté mais aussi des enseignants venus de l’Université d’ Abomey-Calavi et de l’ École Normale Supérieure de Porto-Novo. Il a été retenu un nombre de 06 Unités d’Enseignements (UE) pour 12 Éléments Constitutifs d’Unité (ECU).

| Lire aussi : Trésors royaux : la Grande-Bretagne restitue des objets d’art au Nigeria

Au dires de la doyenne de la FLASH, Clarisse Tama Imorou, la réduction des matières a pour objectif de faciliter la tâche aux étudiants. Ces derniers pourront joindre la pratique à la théorie pour une meilleure insertion dans la vie professionnelle après l’obtention du diplôme, a rapporté le Journal L’ Étudiant Noir.

Déogratias Hounkpatin (Stag)




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer