Bénin

Bloc Républicain : l’UDBN prend de la hauteur face aux allégations des dirigeants, mais démonte les mensonges

L’investigateur 27/09/2022 à 23:36

L’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) ne baisse pas la garde. Face aux allégations de ses détracteurs dont les dirigeants du Bloc Républicain (BR) en l’occurrence, le parti est monté au créneau pour démonter les récents mensonges de M. Armand Affossogbé, militant dans la 23è circonscription électorale.

Pied au plancher, les responsables de l’UDBN ont compris qu’il faut informer l’opinion pour qu’elle maîtrise les dessous du marché de dupe que les leaders du BR avaient conclu avec la présidente d’honneur, Madame Claudine Prudencio, qui croyait être en face des responsables sincères. La preuve, le parti n’a pas attendu avant de répliquer à M. Armand Affossogbé, membre du BR dans la 23è circonscription électorale.

| Lire aussi : Bénin : élection des membres du CA du cadre de concertation des confessions religieuses

En effet, au cours de son passage sur la Wb Tv Reporter Bénin Monde (RBM), M. Armand Affossogbé a calomnié l’UDBN et ses responsables. Fonçant tout droit dans le décor, il a fait croire, avec des allégations à l’appui, que le parti dirigé naguère par l’actuelle présidente de l’Institut National de la Femme (INF), n’a pas respecté les clauses du contrat, signé avec le BR. Ce qui est totalement faux. Car, de passage sur (RBM), le porte-parole de l’UDBN, M. Jules Léandre Kiti a rétabli la vérité. A en croire ce dernier, au moment où le bateau commençait à prendre de l’eau, les responsables de l’UDBN ont alerté. Selon les accords, « Les structures décentralisées du BR, déjà en place, devraient être intégrées par les membres de l’UDBN. Les organisations de masses (jeunes, femmes) devraient être prises en compte », a-t-il déclaré. Mais, « Pendant dix mois, l’UDBN a relancé le BR pour le respect des accords qui à A 90 %, ne l’ont pas été », ajoute-t-il. Ces dysfonctionnements qui, déjà, compromettaient la mise ensemble, ont été constatés par un comité mixte, composé de dix personnes dont cinq de chaque côté. Pour terminer ses propos, il a conclu que c’est plutôt le BR qui a sabordé le plan de la mise ensemble, concocté pour une franche collaboration des deux partis. Et, cette conclusion a été confirmée par le porte-parole du BR, le député Janvier Yahouédéhou dans sa récente sortie médiatique, où il a affirmé de façon péremptoire que « le BR ne voulait pas de l’UDNB ». Dès lors, il est clair que M. Armand Affossogbé qui n’était pas associé lors de la signature de l’accord en novembre 2021, a effectué un grand saut dans l’inconnu lors de sa récente sortie médiatique.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer