Actualité

Buhari, le président nigérian nomme sept nouveaux ministres et envoie leur liste au Sénat pour examen

L’investigateur 22/06/2022 à 00:29

De nouveaux ministres ont été nommés par le président nigérian Mahammadu Buhari . Il a écrit au Sénat pour demander leur confirmation, rapporte la presse locale

Les nominés sont : Henry Ikechukwu - État d’Abia, Umana Okon Umana - État d’Akwa-Ibom ; Ekuma Joseph - État d’Ebonyi ; Goodluck Nana Obia - État d’Imo ; Umar Ibrahim Yakub - État de Kano ; Ademola Adewole Adegorioye - État d’Ondo ; Odo Udi - État de Rivers. Le Sénat n’a toutefois pas encore fixé de date pour l’exercice de sélection.

Mais ces candidats sont choisis pour remplacer d’anciens ministres, tels que Rotimi Amaechi, Ogbonnaya Onu, Godswill Akpabio et Chukwuemeka Nwajiuba, qui ont tous participé aux primaires présidentielles de l’All Progressives Congress récemment conclues.

Il s’agit de Henry Ikechukwu - État d’Abia, Umana Umana - État d’Akwa Ibom, Ekuma Joseph - État d’Ebonyi et Goodluck Obia - État d’Imo.

Les autres sont Umar Yakub - État de Kano, Ademola Adegorioye - État d’Ondo et Odo Udi - État de Rivers.

Le président a écrit au Sénat pour demander la confirmation des ministres nommés. Sa lettre a été lue par le président du Sénat, Ahmad Lawan, au début de la séance plénière de mardi.

Ils avaient démissionné conformément aux dispositions de la section 84(12) de la loi électorale qui stipule que "Aucune personne nommée par un parti politique, à quelque niveau que ce soit, ne peut être un délégué votant ou faire l’objet d’un vote lors de la convention ou du congrès d’un parti politique en vue de la nomination de candidats pour une élection". Bien que la cour d’appel ait déclaré cette section inconstitutionnelle, l’affaire a été transférée à la Cour suprême pour une décision finale. Les nouveaux ministres seront sélectionnés lors d’une autre journée législative.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook