Bénin

Covis-19 : Orounla fait la lumière sur la non fermeture de l’aéroport de Cadjèhoun

L’investigateur 13/04/2020 à 08:46

La pandémie du Coronavirus a été un tremplin pour beaucoup de concitoyens d’opiner sur des sujets pointilleux, liés aux mesures prises par le gouvernement. En l’occurrence la non fermeture de l’aéroport international de Cadjèhoun. Ce dimanche 12 avril, le ministre Alain Orounla de la communication, de la poste et porte-parole du gouvernement y a apporté des éclaircissements.

Reçu dans l’émission DIAGONALE de la chaîne Bi News, le ministre de la communication, de la poste et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a remis les pendules à l’heure. Au cours de son passage, il a fait part de son étonnement quant à la fixation faite sur la fermeture ou non de l’aéroport de Cadjèhoun. A l’en croire, la préoccupation liée à la fermeture de l’aéroport devrait focaliser moins les attentions des Béninois.

Lire aussi : Covid-19 : Samquine, Niruquine etc., l’Oms alerte sur la circulation de ces produits falsifiés

« Je ne comprends pas pourquoi il y a une fixation, sur la question des fermetures des frontières ». Parce que dira-t-il, la non fermeture des frontières se justifie par le fait que le Bénin ne peut pas empêcher ses citoyens qui le désireraient, de rentrer chez eux. En exemple, il a cité le cas de la France qui a demandé à ses ressortissants de prendre des dispositions pour rentrer au pays. Dans ce cas, a renchéri le ministre Alain Orounla, une fermeture des frontières aurait rendu impossible cette décision du Quai d’Orsay.
D’autres sujets très importants ont été abordés avec lui par nos confrères de la chaîne partenaire et sans langue de bois, il y a apporté des éclaircissements.

Lire aussi : Bénin : Un cas confirmé à Zounzonmè, commune d’Abomey, selon le Ca




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook