Bénin

Criet : dix ans de prison requis contre dame Bissaloué Dalila, ex-fonctionnaire de la BEF et son époux dans l’affaire 14 millions FCFA volés

L’investigateur 20/06/2022 à 21:18

En audience, ce lundi 20 juin 2022, l’ex fonctionnaire de la brigade économique et financière (BEF), Madame Bissaloué Dalila accusée d’avoir volé environ 14 millions FCFA dans les caisses a su un peu plus sur les peines qui l’attendent. Au terme du procès et en attendant la délibération prévue pour le mois prochain, le ministère public a requis 10 ans de prison contre elle.

Accusée d’abus de fonction, Madame Bissaloué Dalila, ex-fonctionnaire à la Brigade économique et financière, arrêtée le vendredi 1er avril 2022 était devant les juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), ce lundi. Il est vrai que la peine requise contre elle et son époux, tous deux arrêtés dans cette affaire de vol de plusieurs millions FCFA à la BEF n’est pas encore connue, mais le ministère public s’est prononcé. Dans sa réquisition, ce dernier a demandé à la Cour de la condamner pour dix ans de prison ferme et à une amende et 05 millions FCFA. Son époux lui aussi arrêté, aura, si le paquet suit la réquisition du ministère public, 10 ans de prison dont 05 ferme.

Certes les avocats de la défense ont plaidé la clémence de la Cour après les aveux de l’accusée principale, mais les chefs d’accusation à savoir : abus de fonction, de vol, blanchiment de capitaux et complicité dans l’affaire, paraissent lourds.

| Lire aussi : Talon : "aller aux législatives, c’est réglé le problème de dictature sous le président", selon Les Démocrates

| Lire aussi : Nigéria : un ancien responsable de la fédération et un ex sélectionneur adjoint enlevés par des ravisseurs

Devant la Cour, lors des précédentes audiences, la policière Bissaloué E. Dalila a expliqué qu’elle a mis en place un plan pour en arriver à voler les sous. La première étape du plan, a été de voler la clé du coffre-fort contenant les sous gardés dans un tiroir dont la clé d’accès est accrochée au trousseau d’un agent du même service qu’elle.

Donc dans son plan, elle suivait minutieusement son collègue qui a fini par oublier son trousseau sur la table. Moment choisi pour la chiper d’où un succès franc pour cette première.

Passée cette étape, elle soutirait de l’argent dans le coffre fort et une fois l’opération de retrait effectué, elle mettait des coupures de papier pour ne pas attirer l’attention des autres.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook