Actualité

Criet : le Directeur du CNHU écouté dans le dossier évasion de l'ex-maire Georges Bada

L’investigateur 3/06/2022 à 12:03

A l’audience hier à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), le Directeir du Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga CNHU/HKM, Dieu-Donné Gnonlonfoun à été écouté par le juge tout comme deux chefs de brigadiers civils de la ville (NDLR des temoins). Ceci dans la suite du procès évasion de l’ancien de la commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada.

⁷Les suspects interpellés dans le cadre du dossier de l’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada ne sont pas encore au bout de leur peine. Hier encore, ils étaient devant le juge et ceci dans le cadre de l’audience. A cet effet, le premier responsable du CNHU-HKM, Dieu-Donné Gnonlonfoun a été écouté , rapporte Frissons Radio.

| Lire aussi : Parakou : un jeune homme activement recherché après sa fuite avec le coffre-fort d’une structure de transfert d’argent

A la barre, les prévenus tout comme les sachants ont évoqué deux faits. Le premier à rapport on peut l’imaginer au coup préparé par le prisonnier lui-même, parce qu’il aurait laissé sa barbe poussée pour un peu se déguiser avant sa fuite ; et le second : le nombre insuffisant de policiers souvent déployés pour garder les malades. Au-delà, le juge a évoqué la thèse d’un enlèvement et le procès à été renvoyé au 16 juin.

| Lire aussi : Bénin : le gouvernement fixe la date des élections de l’Assemblée consulaire de la Chambre des métiers de l’artisanat

Rappelons que l’ex-maire Georges Bada s’est évadé de l’hôpital du CNHU-HKM dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mars 2022.
Et, c’est à travers une note rendue publique par François Hounkpè, Directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin, que son évasion à été annoncée. Il a été condamné à 06 ans de prison ferme dans l’affaire 39 hectares à Abomey-Calavi. A la suite de son évasion quatre personnes dont des policiers et un proche à lui, ont été interpellées et placées en détention.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer