Bénin

Criet : un élu local présenté au procureur de Cotonou pour avoir alerté sur une fausse entrée des jihadistes dans la ville

L’investigateur 7/06/2022 à 20:29

Les auteurs des audios annonçant l’entrée à Cotonou des terroristes sont désormais démasqués et poursuivis devant le procureur du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, ce mardi 7 juin.

Un individu et un élu local du département du Plateau, identifiés comme auteurs de l’audio de la rumeur annonçant les jihadistes à Cotonou ont été présentés au procureur Jules Ahoga du tribunal de Cotonou. L’un d’entre les deux a été interpellé par l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité l’OCRC le 31 mai et le second le 1er juin, selon les informations de Frissons Radio.

Désormais poursuivis, ils risquent gros parce que selon un communiqué publié par le Directeur général de la police républicaine Soumaïla Yaya le 31 mai, ils auraient alerté les populations de l’entrée des terroristes dans la ville de Cotonou, semant la terreur dans leur rang. Pire, ils invitent les populations à prendre leurs dispositions pour ne plus sortir entre 18 heures et 06 heures du matin. Toute chose que le DGPR a balayé du revers de la main, invitant tout le monde au lendemain de leur rumeur, à la sérénité.

| Lire aussi : Nominations sous Boni Yayi : un ancien ministre parle des pressions reçues

| Lire aussi : Gestion Covid-19 : plus de 385 milliards volatilisés ? la Cour des Comptes sur la défensive

En effet, depuis fin décembre 2021, le Bénin est devenu la cible des terroristes qui ont frappé à plusieurs reprises. Des mines artisanales posées ont fait exploser des véhicules des forces armées béninoises faisant des morts et des blessés graves. Pire un commissariat a été brûlé par des hommes venus à motos dans le mois de mai à Monsey dans la commune de Karimama.

Face à tout ceci l’Etat a pris ses dispositions et récemment, le Chef d’Etat-major des forces armées béninoises, Fructueux Gbaguidi a, au travers d’une cérémonie d’hommage rendu aux militaires tués, menacé pour laisser entendre que le Bénin ne cédera aucun lopin de terre à l’ennemi.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook