Bénin

Eglise catholique : rétropédalage du clergé après l’annonce de création d’une banque suivie d’avis d’appel public à l’épargne

L’investigateur 25/08/2022 à 23:25

Le clergé de l’église catholique au Bénin a rétropédalé. Après l’annonce tambour battant de la création d’une banque, il revient à la case départ et fait des précisions. Lire les détails.

Dans un communiqué publié ce jeudi 25 Août 2022, le clergé catholique est revenu sur un projet de création d’une banque suivie d’appel public à l’épargne. Profitant de l’occasion, il a fait certaines précisions.

« En date du 14 juillet 2022, et conformément aux dispositions de l’article 825 de l’Acte Uniforme de l’OHADA relatif au Droit des Sociétés Commerciales et du Groupement d’Intérêt Economique, la Conférence Episcopale du Bénin (C.E.B.) a fait publier dans le quotidien « LA NATION » le projet de création au Bénin d’une Société Anonyme à vocation d’établissement financier ayant pour objet la réception de fonds de la clientèle, les opérations de crédits et d’autres opérations précises.
Dans le quotidien susmentionné un avis d’appel public à l’épargne a été diffusé. Par la présente, eu égard aux dispositions de l’article 13 de la loi portant réglementation bancaire, la Conférence Episcopale du Bénin notifie et rectifie formellement l’emploi des termes « Bank », « banque » ou « bancaire » dans la dénomination commerciale de la société en création ainsi que dans les Statuts et autres documents portant sur le projet de création.

| Lire aussi : Tanguiéta : colère noire des usagers de l’Hôpital St Jean de Dieu contre les agents de sécurité

Pour ce faire, la Conférence Episcopale du Bénin (C.E.B.) décide l’annulation de l’Avis d’appel public à l’épargne du 14 juillet 2022, en attendant de suivre toutes les procédures légales et d’observer les dispositions de la BCEAO jusqu’à finaliser les étapes en vue d’une demande formelle d’Agrément auprès du Ministère de l’Economie et des Finances, de la BCEAO et de la Commission Bancaire de l’UMOA. Le présent Communiqué rectificatif prend effet à compter de la date de signature. », peut-on lire dans le communiqué ce jeudi 25 Août 2022.
Il faut dire que cette annonce a fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. Et certains n’ont pas hésité à qualifier le projet encore en gestation d’ICC-Services et Consorts BIS. Ce projet chimérique des années 2010 dans lequel les Béninois ont englouti leurs fonds, évalués à plusieurs dizaines de milliards FCFA.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer