Bénin

Equipe nationale : le gouvernement donne sa position sur les deux défaites des Ecureuils en éliminatoires de la CAN 2023

Rollis HOUESSOU 13/06/2022 à 17:53

Le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji a défendu le sélectionneur national par intérim Moussa Latoundji et ses poulains après les critiques à leur encontre suite aux deux premières défaites consécutives. Ceci dans le cadre des deux premières journées des éliminatoires CAN Côte-d’Ivoire 2023.

L’équipe nationale de football et son coach ont besoin d’être soutenus pour améliorer les résultats. C’est ce que pense le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji qui encourage les acteurs sportifs à continuer par travailler pour redorer le blason du football béninois. " Nous sommes tous frustrés de ce que notre équipe nationale vit. Nous le sommes d’autant que lors de la campagne écoulée pour la dernière Can, nous avons essuyé une défaite à Cotonou alors qu’il y a longtemps que cela est arrivé, et qu’au début de cette campagne encore, sur nos installations, nous lâchons des points, ce qui, la dernière fois, nous a privés de participation à la Can. Mais ça peut arriver à toutes les grandes équipes", a-t-il expliqué.

| Lire aussi : Bénin : le clair-obscur de Wadagni sur sa candidature à la présidentielle 2026

Fustigeant l’attaque du bus des Écureuils après leur défaite face aux Mambas du Mozambique le mercredi dernier, le SGA du gouvernement croit toujours aux qualités de Moussa Latoundji. Pour lui, deux défaites ne font pas de lui un incompétent. " On va espérer et prier avec lui pour que l’équipe renoue avec les bonnes prestations que nous attendons tous, parce qu’au-delà de l’entraîneur, c’est de l’image de notre pays qu’il s’agit", a-t-il déclaré. Car indique-t-il" La position du gouvernement est d’encourager aussi bien l’entraîneur que les joueurs à faire en sorte qu’on remonte la pente pour sortir de cette mauvaise passe et que les résultats soient au rendez-vous". Pour s’en convaincre, l’ancien journaliste a donné l’exemple des grands entraîneurs européens. "L’entraîneur a beau être le meilleur du monde. Et vous le voyez bien dans les plus grands clubs étrangers qui parfois recrutent à coups de millions de dollars ou d’euros des entraîneurs réputés, qui arrivent dans un contexte où l’équipe ne produit pas de résultat. Ces entraîneurs sont mis en cause, pourtant tout le monde sait que ce sont de brillants entraîneurs…", argue Wilfried Léandre Houngbédji d’après les informations de la Nation.

| Lire aussi : Bénin : porté disparu, un retraité de la douane activement recherché par sa famille

Rappelons que les Écureuils ont enregistré deux défaites à l’issue des deux premières journées des éliminatoires de la Can Côte-d’Ivoire 2023. Dans un premier temps contre le Sénégal 1-3 et après face au Mozambique sur leurs propres installations 0_1. Dernier du groupe L, le Bénin compte 0 point après deux journées.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer