Football

Eto’o : le TAS valide l’élection de l’ancien capitaine des Lions qui demeure président de la Fécafoot

L’investigateur 23/08/2022 à 19:50

Le processus électoral qui a conduit à l’élection de Samuel Eto’o à la présidence de la Fécafoot ne va pas être repris. C’est ce qui découle du verdict du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), rendu ce mardi 23 Août, au grand dam du camp adverse qui promet de faire appel auprès tribunal fédéral suisse.

Le suspense est terminé et Samuel Eto’o reste le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). L’ancien capitaine des Lions indomptables a damé le pion à ses adversaires qui viennent de perdre la face auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Après plusieurs mois d’interminable processus judiciaire avec autant de rebondissements, la plus haute juridiction du sport a tranché : le processus électoral ayant conduit Samuel Eto’o à la présidence de la Fécafoot ne pas être repris.
Selon Camfoot, Le TAS a en effet ratifié la Convention conclue le 31 mars 2022 par Samuel Eto’o et une faction de l’Assemblée générale 2009 de la Fécafoot. Et par conséquent dit que la procédure arbitrale TAS2021/A/8338 opposant la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) au Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (Cnosc) et Henri Claude Balla Ongolo et consorts « est terminée et rayée du rôle du TAS ». En effet, Samuel Eto’o avait engagé des démarches en vue d’une réconciliation avec les membres de l’AG de 2009. L’ex buteur du Barça avait ramené dans son camp 44 membres de l’AG 2009, dont certains parmi ceux qui avaient attaqué son élection. Au terme des travaux de deux réunions tenus en février et mars, ces derniers ont saisi le TAS à l’effet de retirer la procédure et de solliciter une réconciliation. Deux demandes qui ont donc pesé dans l’affaire.

Entre temps, la faction adverse de l’Assemblée générale de 2009 promet de faire appel auprès du tribunal fédéral suisse. « Comme nous le pressentions déjà, le TAS vient de rendre, en toute violation de son Code, deux sentences d’accord-parties dans les affaires TAS 833 ! et TAS 8456. Comme de l’ai déjà annoncé dans ma publication datée du 8 août 2022, le Tribunal fédéral suisse sera ainsi saisi dès la semaine prochaine. Ce n’est donc pas terminé. Qui vivra verra ! », a réagi Abdouramn Hamadou, le mandataire de la faction adverse.

Sur sa condamnation par la justice espagnole




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook