Bénin

Gestion Covid-19 : plus de 385 milliards volatilisés ? la Cour des Comptes sur la défensive

Judicaël C. GBETO 6/06/2022 à 18:28

L’audit conduit par la Cour des comptes a révélé plusieurs irrégularités dont le décaissement non justifiés de plus de 385 milliards. Le ministre des finances, Romuald Wadagni, dans son essai de réponse n’a pas dissipé le doute de la juridiction financière. La Cour insatisfaite attend mieux.

Dans son rapport post-audit sur les dépenses effectuées dans le cadre de la gestion de la Covid-19 au Bénin, la Cour des comptes (CC) a relevé plusieurs irrégularités graves. La juridiction financière à travers les 98 pages de son rapport a remis en cause la gestion financière faite lors de cette crise sanitaire mondiale. En dehors des nombreuses irrégularités remarquées, des dépenses non justifiées estimées à plus de 385 milliards de francs CFA ont été notées.
Ces dépenses non justifiées constatées, à en croire la Cour des comptes, portent globalement sur des OP Trésor payés. Alors que sur chiffre des Ordre de Paiement (OP Trésor) payés par la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) et des pièces justificatives produites à la Cour des comptes, les informations issues du « point de mise en œuvre des mesures de riposte sanitaire et socioéconomiques », de la situation révèlent un montant total de 385 684 156 454 francs CFA de dépenses non justifiées à la Cour.
Il faut dire que ces sorties de fonds concernent plus spécifiquement « le soutien accordé aux hôtels réquisitionnés, des frais de location des hôtels et de prise en charge dans des restaurants dans le cadre des mises en quarantaine, de la prise en charge de 70% de la masse salariale sur trois mois, de l’appui aux universités pour l’organisation des cours en ligne et de diverses autres dépenses ».

La réponse du ministre Wadagni laisse la Cour sur sa faim …

C’est donc pour justifier la situation que le Ministre de l’Economie et des Finances (Mef) a apporté une réponse. « Les OP Trésor émis jusqu’au 31 décembre 2021 par la DGTCP se chiffrent à 50 130 822 286 FCFA contrairement au chiffre 382 428 390 576 FCFA indiqué dans le projet rapport », a répondu l’argentier national.
Sur la question des 385 milliards de dépenses non justifiées, la Cour des comptes fait savoir que la réponse du ministère ne permet pas de régulariser la situation. Selon elle, « les éléments de réponse apportés ne permettent pas de justifier le montant de 385 684 156 454 FCFA au lieu de 382 428 390 576 FCFA indiqués dans la réponse du ministre ». « Même si ce montant n’est pas intégralement décaissé par OP Trésor, toutes les pièces justificatives y relatives n’ont pas été rendues disponibles à la Cour », ont relevé les sages de la Cour.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook