Bénin

Macron au Bénin : voici les 03 principales doléances de Les Démocrates à l'endroit du président français

L’investigateur 27/07/2022 à 10:03

La visite du president français, Emmanuel Macron est une occasion saisie par tous les opposants au pouvoir en place pour se signaler. Outre le président de Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï qui a adressé une lettre ouverte à l’hôte du Bénin, le parti dirigé par Éric Houndété a, quant à lui, formulé des doléances à l’endroit d’Emmanuel Macron.

La visite du président français Emmanuel Macron polarise les attentions. Par la voix du vice-président, Alassane Tigri au micro d’une radio de la place, le parti Les Démocrates a formulé trois doléances à l’endroit de l’invité de marque du Bénin. D’une part, Alassane Tigri vice-président du parti dont l’ancien président Boni Yayi est le président d’honneur, souhaite que l’hôte du Bénin plaide en faveur de la libération des détenus politiques ; le Constitutionnaliste Joël Aïvo et l’ancienne ministre Reckya Madougou comme têtes d’affiche. Et comme chez les opposants, il n’y a jamais l’un sans l’autre, il plaide, grâce à l’intervention du président français, a-t-il souhaité, pour le retour des exilés politiques d’autre part. A cela, s’ajoute l’organisation des élections inclusives.

| Lire aussi : Cameroun : Emmanuel Macron accueilli par une foule impressionnante (vidéo)

Trois grosses principales attentes de l’opposition de la visite d’Emmanuel Macron au Bénin. " La visite du président Macron intervient à un moment où la démocratie et les droits de l’homme, l’Etat de droit, apanage du Bénin depuis la conférence nationale sont sérieusement au creux de la vague", a-t-il dit. Comme attentes, il soutient que ce sont " la libération de tous les détenus politiques dont les figures emblématiques Reckya Madougou et Joël Aïvo, le retour des exilés et la tenue d’élections législatives inclusives, transparentes et paisibles". " C’est le minimum que Macron de la France, pays de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen depuis 1789 est en droit d’exiger du président Patrice Talon et, cela en phase avec le peuple beninois", a-t-il complété.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook