Actualité

Mali : une aide de l'État à hauteur de 606 millions FCfa divise la presse

Rollis HOUESSOU 13/06/2022 à 09:49

Une aide financière qui aurait été accordée à la presse succite de vive polémique depuis quelques mois au Mali. Si le ministre de la communication affirme avoir accordé une aide à hauteur de 606 millions FCFA à la presse en 2021, les bénéficiaires, quant à eux, ne se retrouvent pas dans ces chiffres et demandent des comptes.

Dans le rang des professionnels des médias du Mali, le courant ne passe pas comme il le faut. Pour cause, l’annonce d’une aide financière estimée à 606 millions FCFA qui aurait été accordée à leur corporation par le gouvernement, est à la base de la mésentente entre journalistes. "L’Etat, de 2018 à 2021, a mis à la disposition de la maison de la presse 606 millions FCFA", avait indiqué le ministre de la communication Harounah Toureh à la télévision nationale alors qu’il faisait le bilan de ses actions au niveau de son cabinet.

| Lire aussi : De Chacus : ‘’Nous assumons tous, parce que nous n’avons jamais été sérieux’’, réaction du président de la Fbf à la défaite des Ecureuils et à l’agression de leur bus

Ne se retrouvant pas dans ses chiffres, les journalistes s’en sont pris à la maison de la presse pour en savoir davantage. C’est ainsi que le Patron de la maison est monté au créneau pour expliquer comment les sous ont été versés. Pour lui, le rapport du ministre est biaisé parce qu’il prend en compte des sommes versées par le précédent régime, c’est-à-dire celui de Ibrahim Boubacar Keïta. "Il se trouve que ces montants ont été versés, justifiés et dépensés avant même le 18 août 2020, date du coup d’Etat contre l’ex-Président IBK. Nous avons fait un document qui retrace carrément les dépenses ayant été faites ces dernières années. En 2021, le ministère a procédé à un premier versement de 38,4 millions FCFA puis un versement de 97,6 millions FCFA constaté en février 2022. En plus, conformément aux textes et ce qui se faisait précédemment, le ministère de la communication n’a pas convoqué la commission de partage en 2021", a expliqué Bandiougou Danté lors d’une réunion qu’il a organisée le 02 juin dernier à cet effet.

Pour lui, le montant est inférieur aux 200 millions FCFA prévus par les textes pour le fonds et pour que le partage soit effectué, rapporte la presse locale. Pour l’heure, la source renseigne que les explications du Patron de la maison de presse sont loin de convaincre les hommes des médias.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer