Bénin

Moele-Bénin : colère noire de Ayadji renvoyé à l’étude des articles du code électoral, un recours envisagé contre la CENA

L’investigateur 30/08/2022 à 21:45

Très en colère contre la Commission électorale nationale autonome (CENA), le président du parti, mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin, Jacques Ayadji veut saisir la Cour constitutionnelle.

Le motif est simple : la CENA aurait violé le code électoral. « Nous allons saisir la cour constitutionnelle pour faire entendre raison à cette institution en charge de l’organisation des élections », a confié Jacques Ayadji. Plus loin, il soutient que la « cena a refusé de leurs répondre et les a renvoyés à la lecture de certains articles du code électoral ». En effet, cela fait un bon moment que Moele-Bénin soutient que la Cena a violé le code électoral à travers la liste de pièces à fournir qu’elle a publiée en Juillet dernier. Selon ladite liste, obligation est faite aux candidats de prévoir dans leur dossier de candidature, leur carte biométrique ou leur certificat d’identification personnel de même qu’un certificat de résidence dûment signer par le maire. Des pièces qui ne sont pas prévues par la loi. Et donc, pour Jacques Ayadji, il s’agit d’une violation de la loi qu’il compte porter devant la cour constitutionnelle.

| Lire aussi : Madame Francisco : "la fusion entre les ex partis UP et PRD épouse pleinement la vision du chef de l’Etat"

En tout cas, à moins de six (06) des élections législatives de 2023, les partis politiques sont inquiets par rapport à la longue liste de pièces à fournir pour la constitution des dossiers de candidature. Dans une interview accordée aux médias locaux, le président du Moele Bénin semble avoir une dent pourrie contre l’institution présidée par Sacca Lafia.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer