Actualité

Sénégal : Macky Sall réagit au décès des 11 bébés de l’incendie de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh

Rollis HOUESSOU 26/05/2022 à 18:34

Ce mercredi 25 mai 2022, 11 bébés ont péri dans un incendie à l’hôpital public Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane, à l’ouest du Sénégal. Une douloureuse tragédie qui a plongé le pays dans l’émoi et la consternation. Le Président Macky Sall n’a pas tardé à réagir.

Un incendie est survenu dans un hôpital à Tivaouane, dans l’ouest du Sénégal, ce mercredi et a occasionné la mort de 11 bébés. “Je viens d’apprendre avec douleur et consternation, le décès de 11 nouveau-nés dans l’incendie survenu au service de néonatalogie de l’hôpital public de Tovaouane. À leurs mamans et à leurs familles, j’exprime ma profonde compassion”, a tweeté le président sénégalais Macky Sall.

Selon les informations du Maire de Tovaouane “Trois bébés ont été sauvés”, a indiqué Demba Diop. À l’en croire, l’incendie a été causé par “un court-circuit et le feu s’est propagé très vite”, a dit M. Diop, qui est également député et plus connu sous le nom de Diop Sy.

| Lire aussi : Conseil des ministres : les grandes décisions de ce mercredi 25 mai 2022

| Lire aussi : Azannaï : l’ancien allié du pouvoir fait 09 observations avant de boycotter la rencontre des évêques avec les partis politiques, détails

Pour rappel, ce drame intervient après celui survenu dans un hôpital public en avril dernier. La presse avait rapporté qu’Astou Sokhna, une femme d’une trentaine d’années enceinte de neuf mois, était morte le 1er avril à l’hôpital public de Louga (nord) après avoir attendu dans de très grandes souffrances pendant une vingtaine d’heures la césarienne qu’elle réclamait.

Le personnel aurait argué que son opération n’était pas prévue et aurait menacé de la chasser si elle insistait. Après son décès, trois sages-femmes qui étaient de garde la nuit du drame ont été condamnées le 11 mai à six mois de prison avec sursis pour “non-assistance à personne en danger” par le tribunal de grande instance de Louga. Trois autres sages-femmes, de garde pendant la journée, ont été relaxées.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer