Bénin

Talon : le président exprime son attachement à la France pour attirer des investisseurs

L’investigateur 30/08/2022 à 15:39

Patrice Talon est France pour la Rencontre des Entrepreneurs de France (LaREF22). Il a été invité par le Mouvement des entreprises de France (Medef). Le président béninois a profité de sa participation au panel portant sur les relations entre l’Europe et l’Afrique pour lancer une opération de séduction et attirer des investisseurs.

Le numéro un des béninois a clamé son attachement à la République Française. « J’ai un attachement particulier, un peu émotionnel, pour la France. Je ne parle que Français, je ne parle aucune autre langue. C’est mon insuffisance, je me sens bien quand je suis avec les Français. En plus, j’ai un patronyme qui ressemble au vôtre, je m’appelle Talon », a laissé entendre le président.

Patrice Talon veut attirer les entreprises françaises au Bénin. Il a précisé que les asiatiques ont pris une avance sur les français dans la zone industrielle spéciale mise en place par le gouvernement. Il appelle les investisseurs français à combler l’écart. « Nous attendons que, une fois encore, l’Asie ne double pas la France sur ce terrain », a-t-il déclaré.

| Lire aussi : LaREF22 : le président Patrice Talon sera face aux entrepreneurs français demain

| Lire aussi : Finissage de la phase 2 de l’exposition diptyque : Près de 35.000 visiteurs venus de 74 pays en 20 jours

Il a rassuré sur les mesures prises par le gouvernement pour faciliter l’installation des entreprises étrangères. « Je l’ai dit au président Macron quand il était à Cotonou. J’ai dit : c’est maintenant qu’il faut venir. Nous avons fait les réformes qu’il faut pour mettre le pays au travail sérieusement. La justice, la police, la sécurité... fonctionnent bien. Je dirai même très bien.(...) Au Bénin, vous pouvez employer quelqu’un avec des contrats à durée déterminée indéfiniment. » a précisé Patrice Talon.

Il a ajouté que le Bénin a évolué dans tous les domaines et constitue un environnement propice aux investissements. « Les problèmes d’éducation, de santé, sont en train d’être réglés à grande vitesse. Nous avons fini de régler les problèmes d’infrastructure portuaire (bien engagé), aéroport-portuaire, routière et énergétique. On peut vous vendre l’électricité moins cher qu’en Chine », a affirmé Patrice Talon

Reste à voir si son discours a convaincu les entrepreneurs français pour venir au Bénin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook