Actualité

Talon : les aspirants en meeting hier ont adressé des revendications en quatre (04) points au président

L’investigateur 18/08/2022 à 17:29

La situation des aspirants au Métier d’Enseignant (AME) préoccupe les responsables de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FéSEN). Ce mercredi 17 août 2022, ils étaient aux côtés de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) de Kassa Mampo pour un meeting, organisé à la bourse du travail. Occasion de dénoncer les problèmes que rencontrent les aspirants.

Les aspirants au métier d’enseignant se sont mobilisés au cours d’un meeting pour porter à la connaissance de l’opinion publique, la précarité dans laquelle ils vivent. Le Secrétaire Général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB), Kassa Mampo a pris part à cette marche pour soutenir l’initiative au nom de sa confédération. Selon ses propos, la situation dans laquelle le gouvernement a laissé les aspirants est déplorable. "Il n’est pas possible de recruter des gens et qu’on prenne un autre texte pour dire, vous vous êtes aspirants. Vous serez payé à un salaire dont la grille salariale est fabriquée. Il n’est possible qu’on prenne une autre grille horaire pour dire, vous avez droit à 26H, à 28H à 30H..."

| Lire aussi : Augmentation des salaires : une conférence publique des travailleurs programmée pour dénoncer le silence du gouvernement

Cette rencontre, selon le Creuset National des Aspirants au Métier d’Enseignant (CNAME), vient à point nommé. Pour son Secrétaire Général, Paterne Kouthon « On a recruté des gens qui ont composé pendant deux jours en 4 matières et qui sont envoyés sur le terrain et qui sont titulaires de leur classe ; ils ont les mêmes cahiers de charge que les autres et obligation de résultat. Mais non seulement, on les paye de manière dérisoire, mais cela ne couvre pas non plus les 12 mois/12. Nous avons des camarades aujourd’hui qui croupissent dans les hôpitaux, d’autres qui ont leurs enfants sont dans les hôpitaux et qui n’ont pas les moyens pour les nourrir", se désole le SG dans les propos rapportés par Crystal-news. À son tour, le Secrétaire Général de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FéSEN/CSTB), Rodolphe Sagnanka est revenu sur les points qui font objet de revendication chez les AME. Il s’agit du "paiement des salaires de trois mois aux AME ; le recrutement ; la formation ; la réintégration de tous les AME dont les contrats ont été rompus en raison de leur mouvement de revendications relatives à l’examen diagnostic." Ils ont par la suite invité le gouvernement de Patrice Talon dont les ministères en charge de l’éducation à trouver des solutions urgentes face à ces revendications.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer