Bénin

Talon : un plaidoyer à l’endroit du président pour la libération du ‘’Serviteur de Dieu unique’’, Houdou Ali

Rollis HOUESSOU 15/06/2022 à 21:24

Bertin Koovi, l’autre soutien du régime de la Rupture profite de la série de rencontres que le Président Patrice Talon tient avec ses prédécesseurs pour l’inviter à libérer des prisonniers politiques dont l’ancien ministre Houdou Ali. Ceci, pour la décrispation de la tension.

Au lendemain de la rencontre entre Patrice Talon et Boni Yayi, l’ancien opposant Bertin Koovi plaide le cas des personnes qui ont été arrêtées dans le cadre des manifestations de la présidentielle d’avril 2021. Dans un message envoyé au N°1 béninois, il a surtout évoqué le cas de Houdou Ali qui, du haut de ses 70 ans, ne devrait pas être encore en cellule. " J’implore le Président Talon de trouver le mécanisme ou faire libérer le ministre Houdou Ali. À 70 ans, il n’a pas sa place en prison. Monsieur le Président Patrice Talon, faites en sorte que la République à l’unanimité trouve des voies et moyens pour libérer ceux qui n’ont pas été condamnés et que ceux qui ont été condamnés trouvent le leitmotiv qu’il faut pour bénéficier d’une grâce présidentielle", a déclaré Bertin Koovi.

| Lire aussi : Bénin : un couple gardé à vue pour exercice illégal de médecine et complicité dans le Zou

Pour rappel, Houdou Ali, ancien ministre de l’information et de la communication sous l’ancien président Mathieu Kérékou a été arrêté le 18 Avril 2021 dans le cadre des violences préélectorales. Auteur de plusieurs audios sur les réseaux sociaux où il invitait à la tenue d’une assise nationale avant toute élection présidentielle, Houdou Ali avait rejoint plusieurs autres personnalités politiques interpellées pour le même motif. Il s’agit, entre autres personnalités, de la candidate recalée des démocrates, Reckya Madougou, le candidat recalé du FRD, Joël Aïvo, de l’ancien ministre Alexandre Hountondji, de Joseph Tamègnon et autres.

| Lire aussi : Bénin : les 02 engagements fermes de Talon au cours de sa rencontre avec l’ancien président Boni Yayi

Après son arrestation, le président de la fondation Mathieu Kérékou et membre du groupe national de contact est transféré dans la soirée du lundi 19 Avril 2021 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) où il a été auditionné. Jusqu’aujourd’hui, il séjourne encore en prison.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer