Toboula, un opposant à Talon indexe l'ex-prefet et soutient qu'il est à la base de la misère des Béninois, lire les détails

Rollis HOUESSOU 27/05/2022 à 21:02

L’ancien Préfet du département du Littoral Modeste Toboula a été pointé du doigt par le Politologue Richard Boni Ouorou sur les causes principales de la cherté de la vie particulièrement au Bénin. C’était au détour d’une interview qu’il a accordé à BL télévision ce jeudi 26 mai 2022.

Le Bénin fait face à une hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité depuis quelques mois pour ne pas dire des années. Si lors d’une tournée d’explication, le gouvernement a indexé la pandémie du coronavirus et la guerre Ukrainienne comme raisons probables de la vie chère, Richard Boni Ouorou voit d’un autre œil la situation. Il pense plutôt que c’est la réforme de déguerpissement conduite par l’ancien préfet Modeste Toboula qui est à la base de la souffrance des béninois." Concernant la cherté de la vie elle-même, ses causes sont multiformes. L’une des premières causes qu’on doit relever parce qu’on fait preuve d’amnésie au Bénin et le gouvernement dans sa mauvaise foi fait semblant d’oublier, c’est cette casse sauvage-là qui a commencé avec Modeste Toboula. L’ancien préfet a conduit les casses des bonnes dames au bord des routes", a-t-il répondu sans langue de bois.

| Lire aussi : Bénin : la proposition du parti DUD de l’ancien député Valentin Houdé pour des législatives apaisées

À l’en croire, "Tout ça-là a contribué également à la cherté de la vie. Quand vous repoussez les bonnes dames, vous repoussez l’économie locale, qui aujourd’hui est repoussée en périphérie de leur centre d’intérêt. Alors, elles vont repousser tous leurs efforts sur la prestation qu’elles vont donner. Ce qui donne déjà de l’inflation dès le départ". Cependant, il a admis que les deux raisons qui ont l’objet de cette tournée Gouvernementale, en sont pour quelque chose.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer