Actualité

Tunisie : le président suspend 57 juges pour corruption et enrichissement illicite

Rollis HOUESSOU 3/06/2022 à 15:12

Selon un décret publié au Journal officiel dans la nuit du mercredi 1er juin dernier, le président tunisien Kaïs Saïed a limogé 57 juges. Il les soupçonne des faits de corruption et d’autres déviances qui ne l’aident pas dans la construction du pays.

C’est un nouveau coup dur pour le système judiciaire en Tunisie, mis sous pression depuis plusieurs mois par les décisions du président, Kaïs Saïed. En effet, ce dernier vient de virer 57 juges selon les informations rapportées par Doigbuzz. Lesdits magistrats sont soupçonnés de corruption, d’enrichissement illicite, d’atteinte à la sécurité de l’Etat ou de perturbation du fonctionnement de la justice, selon la liste des griefs avancés pour justifier ces révocations.

| Lire aussi : Bénin : le gouvernement fixe la date des élections de l’Assemblée consulaire de la Chambre des métiers de l’artisanat

À en croire le président tunisien, "Nous ne pouvons pas sauver le pays sans un assainissement du système. J’avait donné opportunité après opportunité et avertissement après avertissement à la justice pour qu’elle se purifie. Ilsétaient nécessaires pour sauver le pays d’un péril imminent et lutter contre la corruption généralisée.", a déclaré M. Saïed lors d’un conseil ministériel, mercredi.

| Lire aussi : A Talon : le MPL et son president rappellent que l’huile végétale n’est vendue nulle part au Bénin à 1300 FCFA malgré...

Pour rappel, en février dernier, le président tunisien avait dissout pour les mêmes raisons, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), une instance censée veiller au bon fonctionnement de la justice et au respect de son indépendance. Après quoi, le président s’était octroyé le pouvoir de révoquer les juges par le biais d’un décret-loi.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer