Actualité

Cameroun : la chanteuse Blanche Bailly brutalisée et arrêtée par la police

L’investigateur 5/10/2022 à 23:21

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly a été arrêtée à son domicile le mardi 4 octobre 2022 en présence de son jeune fils. Brutalisée par les forces de l’ordre camerounaise au cours de son arrestation, les raisons de son interpellation sont enfin connues.

Selon Cameroun Web, la chanteuse est impliquée dans une affaire de vol de réfrigérateur. Il lui est notamment reproché d’avoir acheté le réfrigérateur à quelqu’un qui n’en est pas le propriétaire à un prix très bas.
Après le vol, le propriétaire du réfrigérateur, qui serait une célébrité au Cameroun, a déposé une plainte à la police. Après des jours d’enquêtes, la personne qui a vendu le réfrigérateur à Blanche Bailly a été arrêtée par la police nationale Camerounaise.
Klein Reporte rapporte qu’ « Au moment où le propriétaire de l’outil volé a découvert que Blanche Bailly était l’un des acheteurs des objets volés, il a contacté Bailly à plusieurs reprises par l’intermédiaire de la police nationale camerounaise par respect pour son statut mais en vain, afin qu’elle lui rembourse le bien volé, mais Blanche l’a ignorée ».

| Lire aussi : Drame : le marié et 05 invités meurent après un mariage, la mariée et 07 autres évacuées aux soins

À en croire le média, c’est après son refus de collaborer que les officiers de police qui enquêtaient déjà sur l’affaire auraient appris que Blanche avait l’intention de déplacer le réfrigérateur à Douala. C’est ainsi qu’un ordre d’arrestation a été donné.
Libérée grâce à l’intervention de ses avocats, Blanche Bailly a laissé un message sur sa page Facebook.
« J’ai toujours entendu parler de brutalités policières. Malheureusement aujourd’hui, j’en suis témoin. Merci à tous pour l’inquiétude, les appels, les SMS, et pour le partage de ma vidéo afin de sensibiliser le monde. Je prie d’avoir la force d’expliquer la VRAIE histoire et comment mon fils et moi avons été traités aujourd’hui. Je ne resterai pas silencieuse. Je ne souhaiterais pas ce qui m’est arrivé aujourd’hui à mon pire ennemi. Merci ».

Nora TOZO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer