Actualité

Niger : Abdourahamane Tchiani remet le couvert et tacle Patrice Talon malgré…

L’investigateur 12/02/2024 à 21:03

Par le truchement d’une interview exclusive, le chef de la junte nigérienne, le général Abdourahamane Tchiani, président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), s’est attaqué au président de la République du Bénin Patrice Talon, sans porter de gants. Très critique, celui qui a renversé Mohamed Bazoum continue d’en vouloir à Talon.

Patrice Talon souhaite-t-il proroger son séjour à la Marina ? Si la question, selon l’intéressé est « derrière nous », du côté de Niamey, ce n’est pas le cas. Pour s’en convaincre, le général Abdourahamane Tchiani pense bien, selon Afrique sur7, que le président béninois chercherait un bonus après ses deux mandats constitutionnels. Car, selon le Chef de la junte militaire, « les présidents du Nigeria, du Bénin et de la Côte d’Ivoire voudraient prendre la crise nigérienne pour assouvir leur dessein personnel. »
« Talon veut avoir un deuxième ou troisième mandant à travers sa rigueur pour son zèle vis-à-vis de l’AES ou du Niger particulièrement en fermant la frontière sous l’injonction du maître. Mais Talon, qu’il se détrompe. S’il doit servir le peuple béninois qu’il le serve, et c’est à travers ça que le peuple béninois décidera de lui accorder un troisième mandat s’il juge que ce qu’il a fait jusqu’ici mérite un troisième mandat. », selon Tiani rapporté par le média ivoirien.
Or, en conférence de presse, le jeudi 8 février 2024, le Président béninois a laissé entendre que l’histoire de « La question de 3è mandat est derrière nous. Nous avons tourné cette page ».
Mais, il faut remarquer qu’il l’a dit dans un contexte où un député de sa mouvance, Assan Séïbou, a initié une loi portant révision de la constitution introduite au parlement. sauf que le Chef de l’Etat, au cours de sa même sortie médiatique, a été péremptoire sur le sujet. « Je ne suis demandeur d’aucune révision de la constitution », a déclaré Talon. Lors de sa sortie, le président béninois a émis le vœu que les sanctions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), contre le Niger, soient levées.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook