Actualité

Ouattara : son gouvernement a manqué de sagesse dans l'affaire 46 soldats, selon Simone Gbagbo

L’investigateur 29/09/2022 à 11:11

L’affaire continue de faire grand bruit sur le continent africain et même au delà. 46 des 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako sont toujours en détention. Les autorités maliennes refusent de céder à la pression de la CEDEAO et de l’ONU. Pour Simone Gbagbo, le dossier a été mal géré par Abidjan.

L’ancienne première dame pense que le gouvernement ivoirien n’avait pas besoin de saisir les organisations internationales. « On n’a pas besoin d’embêter l’Onu pour ça. (…) Je pense que le gouvernement dans cette affaire manque de sagesse. Les Maliens et les Ivoiriens sont deux peuples qui vivent ensemble depuis de nombreuses années », a déclaré Simone Gbagbo dans une interview accordée au média russe RT et relayée par AfrikMag.

| Lire aussi : Affaire 46 soldats ivoiriens : " le Mali n’obéira à aucun ordre de la Cedeao ", selon son ministre des affaires étrangères

Le dossier suscite beaucoup d’interrogation dans l’esprit de la présidente du parti Mouvement et Génération Capable. « Maintenant, il y a un problème qui se pose. Les Maliens disent qu’ils ont attrapé des Ivoiriens avec des armes. Ils sont venus faire quoi dans notre pays ? Voilà la question. Et ils sont venus pour effectivement agresser le pays et que vous voulez négocier leur récupération, vous vous asseyez et vous négocier », dit-elle.

Simone Gbagbo va plus loin dans ses interrogations. « Ils ont quand même été pris avec des armes. Qu’est-ce qu’ils faisaient avec ces armes ? Ils ne sont pas de ce pays, qu’est-ce qu’ils font avec des armes dans le pays ? On ne va pas embêter l’ONU pour cela. Moi, je ne comprends pas », a-t-elle confié. Elle invite le gouvernement ivoirien à faire preuve d’humilité pour obtenir la libération des 46 soldats.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer