Actualité

Société : avec l’ONG ANOPA récemment primée, QNET milite pour l’inclusion des personnes handicapées

L’investigateur 29/09/2022 à 14:06

Dans le cadre de l’engagement de QNET à contribuer à une meilleure qualité de vie des personnes, la société plaide pour l’inclusion des personnes handicapées et soutient régulièrement les organisations qui défendent cette cause. La African Cooperation of Business Honours a récemment reconnu les efforts considérables d’une telle organisation, le projet ANOPA, avec son prestigieux prix de l’Organisation caritative de l’année 2022.

ANOPA, une organisation non gouvernementale basée à Cape Coast, au Ghana, fournit une intervention sportive qui améliore l’inclusion et l’intégration des groupes vulnérables en Afrique subsaharienne. Depuis trois ans, QNET, une société mondiale de vente directe basée sur le commerce électronique, par l’intermédiaire de sa branche d’impact social, RYTHM Foundation, soutient l’un des projets phares de l’organisation, ’Education Through Sports for Deaf and Blind Children’, en vue de créer une plateforme permettant aux enfants handicapés d’acquérir des compétences essentielles à la vie quotidienne et plus encore grâce à l’éducation sportive.

Cette initiative permet aux enfants malentendants et malvoyants d’acquérir de précieuses compétences de vie grâce à des programmes sportifs inclusifs, accessibles et qualitatifs. Le projet ANOPA vise à accroître les taux de persévérance scolaire de ces enfants et à leur enseigner des compétences sociales et non techniques au moyen d’activités sportives comme la natation et le basketball. En outre, l’organisation exécute régulièrement des ateliers de sensibilisation pour changer les perceptions sociales sur les personnes handicapées.

Selon M. Biram Fall, Directeur Général Régional de QNET en Afrique subsaharienne, "QNET et notre branche d’impact social, RYTHM Foundation, ont une vision pour créer un avenir meilleur pour tous grâce à l’autonomisation des personnes. Construire une société inclusive est la première étape : l’avenir doit inclure des personnes de tous horizons et de toutes capacités. Les obstacles culturels, économiques et sociaux peuvent rendre difficile l’accès à une éducation de qualité pour les jeunes et les enfants africains. C’est pourquoi le travail du projet ANOPA est très important pour donner à ces enfants les compétences dont ils ont besoin pour exploiter leur potentiel. Félicitations à l’équipe de l’ANOPA pour cette noble cause. Nous sommes ravis de faire partie de votre parcours. »

Pour les frères Adwoa Nyamekye Mensah (8 ans) et Adwoa Enyimpa Mensah (3 ans), qui sont tous deux malentendants, l’accès à une éducation spécialisée et de qualité était difficile en raison de leur situation financière. La pandémie avait impacté leur niveau de vie ; limitant les revenus de la famille à celui du père, un artisan-couturier. Sans revenu adéquat et compte tenu des contraintes financières de la famille, Adwoa Nyamekye a dû abandonner l’école.

« Je m’inquiétais de ses aptitudes lorsqu’il retournerait à l’école. Je ne voulais pas qu’il prenne du retard, mais nous ne pouvions tout simplement pas nous permettre de l’envoyer à l’école », a déclaré le père, Ismael Ebo Mensah. À la suite d’une recommandation d’un ami de la famille, il a sollicité le soutien du projet ANOPA pour ses enfants. Grâce au soutien du programme parrainé par la Fondation RYTHM de QNET, ANOPA a réussi à inscrire ces enfants à la Cape Coast School for the Deaf and Blind, une école gouvernementale destinée aux élèves ayant une déficience visuelle ou auditive. La famille a également reçu des articles essentiels à l’école, comme des uniformes, du matériel éducatif et des accessoires d’apprentissage.

À ce jour, le projet ANOPA a aidé plus de 500 enfants ayant une déficience visuelle ou auditive à réaliser leur plein potentiel en offrant un soutien et une assistance aux écoles, en créant un environnement d’apprentissage propice et en supprimant les obstacles financiers à l’éducation.
Pour les personnes handicapées, en particulier les jeunes et les enfants, de bons systèmes de soutien social et des politiques gouvernementales inclusives sont essentiels pour leur permettre de vivre une vie autonome et épanouissante. Malheureusement, ce n’est pas la réalité de nombreuses communautés handicapées dans le monde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) signale que plus de 80 % des personnes handicapées proviennent de pays en développement, y compris l’Afrique subsaharienne. Selon le rapport UNICEF 2020 sur l’éducation des enfants, 21 % des enfants ghanéens âgés de 5 à 17 ans vivent avec un handicap. Ils n’ont pas accès à une éducation adéquate et à des possibilités de développement personnel en raison du manque de politiques éducatives inclusives, d’accès au financement de l’éducation et de programmes de soutien social complets.

Le Plan d’action mondial pour les personnes handicapées de l’OMS souligne que les adolescents et les enfants handicapés sont victimes de stigmatisation, de discrimination et d’inégalités. Ces facteurs sont exacerbés dans les pays à faible revenu à mesure que le handicap et la pauvreté se renforcent et se perpétuent.
Le Directeur exécutif du projet ANOPA, M. Ernest Appiah, explique : « Nous croyons que les enfants handicapés doivent avoir des chances égales de recevoir une éducation de qualité et un soutien social. Nous voulons que ces enfants grandissent et mènent une vie autonome et épanouissante, qu’ils contribuent à la société et qu’ils soient passionnés et fiers de leur identité. Notre collaboration avec QNET et la Fondation RYTHM nous a permis d’aller plus loin dans cette direction, et nous les remercions sincèrement de leur soutien à ces enfants au cours des trois dernières années. »
Démontrant son engagement à soutenir les communautés mal desservies, la Fondation RYTHM organise régulièrement une série de tables rondes sur les médias sociaux appelée RYTHM Connect pour sensibiliser les gens et leur fournir des connaissances concrètes sur des questions sociales pertinentes. Son dernier panel, intitulé « Autonomiser différemment les enfants handicapés par le sport », a présenté les idées et l’expertise de M. Appiah sur la façon d’encourager les enfants handicapés à utiliser les activités sportives comme outil d’apprentissage, et l’urgence de donner à toutes les personnes handicapées les moyens d’améliorer leur qualité de vie.

L’engagement de QNET à soutenir les communautés du monde entier a une histoire puissante. Depuis sa création, QNET respecte sa philosophie, Raise Yourself To Help Mankind (RYTHM), et continue de promouvoir de nombreux projets d’impact social dans plus de 20 pays qui profitent aux communautés marginalisées par le biais de la Fondation RYTHM.ES AVEC L’ONG ANOPA RECEMMENT PRIMEE
Dans le cadre de l’engagement de QNET à contribuer à une meilleure qualité de vie des personnes, la société plaide pour l’inclusion des personnes handicapées et soutient régulièrement les organisations qui défendent cette cause. La African Cooperation of Business Honours a récemment reconnu les efforts considérables d’une telle organisation, le projet ANOPA, avec son prestigieux prix de l’Organisation caritative de l’année 2022.

ANOPA, une organisation non gouvernementale basée à Cape Coast, au Ghana, fournit une intervention sportive qui améliore l’inclusion et l’intégration des groupes vulnérables en Afrique subsaharienne. Depuis trois ans, QNET, une société mondiale de vente directe basée sur le commerce électronique, par l’intermédiaire de sa branche d’impact social, RYTHM Foundation, soutient l’un des projets phares de l’organisation, ’Education Through Sports for Deaf and Blind Children’, en vue de créer une plateforme permettant aux enfants handicapés d’acquérir des compétences essentielles à la vie quotidienne et plus encore grâce à l’éducation sportive.
Cette initiative permet aux enfants malentendants et malvoyants d’acquérir de précieuses compétences de vie grâce à des programmes sportifs inclusifs, accessibles et qualitatifs. Le projet ANOPA vise à accroître les taux de persévérance scolaire de ces enfants et à leur enseigner des compétences sociales et non techniques au moyen d’activités sportives comme la natation et le basketball. En outre, l’organisation exécute régulièrement des ateliers de sensibilisation pour changer les perceptions sociales sur les personnes handicapées.

Selon M. Biram Fall, Directeur Général Régional de QNET en Afrique subsaharienne, "QNET et notre branche d’impact social, RYTHM Foundation, ont une vision pour créer un avenir meilleur pour tous grâce à l’autonomisation des personnes. Construire une société inclusive est la première étape : l’avenir doit inclure des personnes de tous horizons et de toutes capacités. Les obstacles culturels, économiques et sociaux peuvent rendre difficile l’accès à une éducation de qualité pour les jeunes et les enfants africains. C’est pourquoi le travail du projet ANOPA est très important pour donner à ces enfants les compétences dont ils ont besoin pour exploiter leur potentiel. Félicitations à l’équipe de l’ANOPA pour cette noble cause. Nous sommes ravis de faire partie de votre parcours. »

Pour les frères Adwoa Nyamekye Mensah (8 ans) et Adwoa Enyimpa Mensah (3 ans), qui sont tous deux malentendants, l’accès à une éducation spécialisée et de qualité était difficile en raison de leur situation financière. La pandémie avait impacté leur niveau de vie ; limitant les revenus de la famille à celui du père, un artisan-couturier. Sans revenu adéquat et compte tenu des contraintes financières de la famille, Adwoa Nyamekye a dû abandonner l’école.

« Je m’inquiétais de ses aptitudes lorsqu’il retournerait à l’école. Je ne voulais pas qu’il prenne du retard, mais nous ne pouvions tout simplement pas nous permettre de l’envoyer à l’école », a déclaré le père, Ismael Ebo Mensah. À la suite d’une recommandation d’un ami de la famille, il a sollicité le soutien du projet ANOPA pour ses enfants. Grâce au soutien du programme parrainé par la Fondation RYTHM de QNET, ANOPA a réussi à inscrire ces enfants à la Cape Coast School for the Deaf and Blind, une école gouvernementale destinée aux élèves ayant une déficience visuelle ou auditive. La famille a également reçu des articles essentiels à l’école, comme des uniformes, du matériel éducatif et des accessoires d’apprentissage.

À ce jour, le projet ANOPA a aidé plus de 500 enfants ayant une déficience visuelle ou auditive à réaliser leur plein potentiel en offrant un soutien et une assistance aux écoles, en créant un environnement d’apprentissage propice et en supprimant les obstacles financiers à l’éducation.
Pour les personnes handicapées, en particulier les jeunes et les enfants, de bons systèmes de soutien social et des politiques gouvernementales inclusives sont essentiels pour leur permettre de vivre une vie autonome et épanouissante. Malheureusement, ce n’est pas la réalité de nombreuses communautés handicapées dans le monde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) signale que plus de 80 % des personnes handicapées proviennent de pays en développement, y compris l’Afrique subsaharienne. Selon le rapport UNICEF 2020 sur l’éducation des enfants, 21 % des enfants ghanéens âgés de 5 à 17 ans vivent avec un handicap. Ils n’ont pas accès à une éducation adéquate et à des possibilités de développement personnel en raison du manque de politiques éducatives inclusives, d’accès au financement de l’éducation et de programmes de soutien social complets.
Le Plan d’action mondial pour les personnes handicapées de l’OMS souligne que les adolescents et les enfants handicapés sont victimes de stigmatisation, de discrimination et d’inégalités. Ces facteurs sont exacerbés dans les pays à faible revenu à mesure que le handicap et la pauvreté se renforcent et se perpétuent.

Le Directeur exécutif du projet ANOPA, M. Ernest Appiah, explique : « Nous croyons que les enfants handicapés doivent avoir des chances égales de recevoir une éducation de qualité et un soutien social. Nous voulons que ces enfants grandissent et mènent une vie autonome et épanouissante, qu’ils contribuent à la société et qu’ils soient passionnés et fiers de leur identité. Notre collaboration avec QNET et la Fondation RYTHM nous a permis d’aller plus loin dans cette direction, et nous les remercions sincèrement de leur soutien à ces enfants au cours des trois dernières années. »
Démontrant son engagement à soutenir les communautés mal desservies, la Fondation RYTHM organise régulièrement une série de tables rondes sur les médias sociaux appelée RYTHM Connect pour sensibiliser les gens et leur fournir des connaissances concrètes sur des questions sociales pertinentes. Son dernier panel, intitulé « Autonomiser différemment les enfants handicapés par le sport », a présenté les idées et l’expertise de M. Appiah sur la façon d’encourager les enfants handicapés à utiliser les activités sportives comme outil d’apprentissage, et l’urgence de donner à toutes les personnes handicapées les moyens d’améliorer leur qualité de vie.

L’engagement de QNET à soutenir les communautés du monde entier a une histoire puissante. Depuis sa création, QNET respecte sa philosophie, Raise Yourself To Help Mankind (RYTHM), et continue de promouvoir de nombreux projets d’impact social dans plus de 20 pays qui profitent aux communautés marginalisées par le biais de la Fondation RYTHM.



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer